24h Le Mans

22/02/2018

Décès de Marcel Martin

« Longue vie aux 24 Heures du Mans, que cette course connaisse autant de succès, qu’elle ait autant de retentissement à travers le monde entier grâce à une aura exceptionnelle, comme elle a pu en avoir depuis sa création », voilà comment s’exprimait Marcel Martin en juin 2000, alors qu’il avait décidé de quitter ses fonctions de directeur de course des 24 Heures du Mans. «Après vingt années à ce poste, j’ai décidé de tirer ma révérence pour que le vingt et unième siècle démarre avec un nouvel homme à la tête de cette prestigieuse épreuve. Qu’il ressente autant de joie que j’ai pu en avoir en abaissant le drapeau à damiers sur le vainqueur, plus particulièrement lorsqu’il s’agissait d’un pilote de notre pays. » Daniel Poissenot allait devenir le cinquième directeur de course des 24 Heures du Mans, succédant ainsi à Marcel Martin.

Disparu ce mercredi 21 février 2018 à Pau, où il vivait depuis une vingtaine d’années, Marcel Martin avait très tôt lié sa vie et ses activités au sport automobile et au Mans. Créateur de l’écurie du Maine, il court rallyes et courses de côtes, tout en exerçant les fonctions de commissaire de stands aux 24 Heures du Mans. En 1967 et 1968, avec le sarthois Jean Mesange, il dispute les 24 Heures du Mans sur une Abarth 1300 puis sur une Fiat Dino. Fort de cette expérience, il intègre le PC opérationnel des 24 Heures et devient directeur de course adjoint avant de succéder à Charles Deutsch après la disparition de celui-ci en 1980. Son ‘’mandat’’ est marqué par des décisions novatrices et responsables. Ainsi, Marcel Martin prônera l’utilisation des safety car mais oeuvrera aussi avec Jean-Pierre Moreau, alors directeur sport de l’ACO, pour l’implantation de la surveillance de piste par des caméras sur le Bugatti, qui sera le premier circuit ainsi équipé.

Autant respecté des concurrents et des commissaires, il est aussi chargé par la FIA de l’inspection des circuits à travers le monde. Homme de principe et engagé, Marcel Martin aura marqué de son empreinte Le Mans, l’ACO mais aussi le monde de la course automobile.

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l'Ouest : « Marcel Martin était une référence, un pilier de l’ACO mais aussi de notre sport. Sa disparition nous attriste profondément. Il nous laisse un héritage, une conception de la course, que nous nous emploierons à respecter. Je présente mes pensées émues et chaleureuses à sa famille et ses proches. »

Connexion

Connectez-vous pour télécharger les photos et vidéos en haute définition.

Se connecter Créer un compte

Nous suivre

Photos