Nouveau look pour les protos de l’Ecole de pilotage !

Les protos Pescarolo de l’école de pilotage de l’Automobile Club de l’Ouest Le Mans Driver font peau neuve cette année. Pour imaginer leur nouvelle identité, l’ACO a fait appel aux élèves de l’école de direction artistique et d’architecture intérieure Penninghen. Une rencontre entre écoles d’exception qui a donné naissance à un partenariat aussi original qu’enrichissant.

Former les talents de demain, transmettre un savoir-faire unique et cultiver l’excellence… Que l’on parle de pilotage ou de design, l’école Le Mans Driver et Penninghen partagent la vision d’une formation à la fois accessible à tous mais aussi exigeante et élitiste dans la qualité de l’apprentissage délivré. Leur rencontre sur le projet du relookage des protos Pescarolo ne pouvait qu’être le début d’une belle histoire.

Frédéric Lénart, directeur général de l’ACO, résume ainsi l’ambition de ce projet : « Le travail ne devait pas consister en un simple coup de peinture mais s’inscrire dans une démarche plus moderne, plus jeune, plus impliquante, tout en gardant les valeurs et l’ADN de l’ACO et des 24 Heures du Mans ». Un véritable défi qui a poussé l’ACO à faire appel aux compétences des étudiants de Penninghen. Référente dans son domaine, cette école de direction artistique et d’architecture intérieure forme les designers susceptibles d’intégrer, demain, les équipes des marques les plus prestigieuses.

Dès sa genèse, le projet a pris une dimension particulière pour l’équipe pédagogique. Gilles Poplin, directeur de l’école, l’explique en ces termes : « Le secteur de la course automobile et du pilotage offre à nos étudiants un cadre de direction de création inédit. Les 24 Heures du Mans et l’Automobile Club de l’Ouest son organisateur et créateur, façonnent un contexte quasi mythique propre à développer un univers visuel fort propice à une direction artistique singulière. » Ce partenariat illustre une nouvelle fois la capacité des 24 Heures du Mans à rapprocher des univers aussi différents que la course automobile et l’art, comme cela a été le cas à de nombreuses reprises au cours de sa longue histoire.

Habiller une voiture de course n’est pas un exercice comme un autre. Il faut d’abord composer avec les formes complexes de la carrosserie, dictées par les contraintes aérodynamiques. Penser, ensuite, à intégrer les indispensables numéros et logos des partenaires. Il s’agit enfin de trouver une identité esthétique impactante, immédiatement reconnaissable, moderne sans céder aux effets de mode. Sous la conduite de Yorgo Tloupas et d’Alexis Tsé, leurs chargés de cours, une quarantaine d’étudiants a travaillé sur ce projet fédérateur et 12 propositions en sont sorties. Toutes développent des univers visuels à la fois originaux et intemporels, dans le respect des contraintes techniques imposées.

Parmi ces projets, c’est celui de Juliette André, Mégane Barile et Cosme Ghizzo qui a séduit l’ACO. Ces étudiants de quatrième année en direction artistique ont puisé leur inspiration dans l’art moderne qui, par la simplicité du langage stylistique employé, permet de faire rimer rendu visuel percutant et intemporalité. Les protos Pescarolo 2017 s’habillent d’une robe blanche flanquée des mots évocateurs « 24 Heures du Mans » en noir. Des chiffres clefs de l’épreuve – distance parcourue, vitesse maxi… – apparaissent ici et là pour évoquer l’ADN de la course mancelle : les notions de performance et d’endurance.

Résultat de l’enrichissante collaboration entre l’ACO et les élèves de l’école de direction artistique et d’architecture intérieure Penninghen, les protos Pescarolo de l’école Le Mans Driver ont trouvé leur nouvelle identité. Ils vont, à travers cette collaboration, porter les valeurs des 24 Heures du Mans et de l’ACO dans un univers artistique qui ne manque pas de puiser régulièrement son inspiration dans cette course mythique, faisant briller l’aura de l’épreuve bien au-delà de l’enceinte du circuit.

À propos de l’école de pilotage Le Mans Driver

Pionnière en France dans son domaine, l’école de pilotage Le Mans Driver fait découvrir au grand public la magie du Mans depuis maintenant 40 ans. Tout au long de l’année, elle propose dans le cadre mythique du circuit des 24 Heures du Mans de nombreuses formules de pilotage auto, moto et karting, adaptées à toutes les envies et tous les niveaux. Une équipe de 26 formateurs professionnels encadre ainsi plus de 35 000 stagiaires par an. Entre le Circuit Bugatti, le Circuit Maison Blanche et le Circuit Le Mans Karting International, ce ne sont pas moins de 116 hectares qui sont dédiés aux loisirs, à la formation ou à la compétition, perpétuant la mission de transmission de savoir-faire que s’est fixée l’ACO à ses origines.

>> En savoir plus sur les baptêmes et stages de pilotage <<

À propos de Penninghen

Penninghen est un établissement d’enseignement supérieur privé, ouvert en 1953 comme atelier dédié à la céramique par ses créateurs Jacques D’Andon et Guillaume Met de Penninghen qui s’installe dans les locaux de la prestigieuse académie Julian, à Saint-Germain-des-Prés à Paris, en 1959. En 1968, l’école devient l’école supérieure d’arts graphiques (ESAG Penninghen) et ouvre quatre ans plus tard sa formation à l’architecture intérieure. Depuis 2016, elle s’appelle Penninghen en hommage à l’un de ses deux fondateurs. L’école, enregistrée au répertoire National des Certifications professionnelles (RNCP) décerne deux titres certifiés de niveau I reconnu par l’état , au terme de cinq années d’études post-bac, niveau mastère en direction artistique image et média et architecture intérieure-designer.  L’école a formé depuis sa création près de 3 000 professionnels qui font de Penninghen une référence au niveau international.

>> Découvrir l’école Penninghen <<